Bienvenue sur le blog de
Liliane Pierre

Mot clé - Mobilisation

Fil des billets - Fil des commentaires

Échec du référendum en Alsace : le gouvernement doit tenir compte de l’attachement des citoyens à leurs collectivités locales.

Retrouvez ci-après le communiqué de Christian Favier, Sénateur et Président du Conseil général du Val-de-Marne.

"Les tenants d’un chamboulement des collectivités locales viennent ce week-end, avec le rejet du référendum sur la fusion des départements et de la région Alsace, de se faire infliger un cuisant échec par les citoyens. En effet le souhait, exprimé à l’époque, par Nicolas Sarkozy, d’adapter les collectivités locales aux volontés des puissances financières est rejeté. Ce résultat est porteur d’un triple enseignement :

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Les prolongements des lignes 1 et 10 et l’amélioration du RER E à l’est et de la ligne P ne doivent pas être les oubliés du plan de mobilisation

Communiqué de Christian Favier, Sénateur et Président du Conseil général du Val-de-Marne

"Le Ministre des Transports Frédéric Cuvillier et le Président du Conseil Régional Jean-Paul Huchon ont détaillé aujourd’hui un programme d’investissements dans les transports collectifs, et en particulier le détail du plan de mobilisation pour les transports en Ile-de-France. Pour Christian Favier, Président du Conseil Général du Val-de-Marne : « Il y a tout lieu de se satisfaire que 6 milliards d’€ soient mobilisés à l’échéance 2017 sur un ensemble de projets. Cette accélération des investissements va dans le bon sens, et je m’en félicite. L’annonce de la mise en service avant 2020 du tramway Paris-Orly répond en particulier tout à fait à notre attente et à celle des acteurs du territoire concerné.» Néanmoins, pour Christian Favier : « Je suis en revanche très surpris que la liste de projets énoncée n’inclut pas le prolongement de la ligne 1 à Val de Fontenay et celui de la ligne 10 à Ivry Gambetta. Ces deux projets d’infrastructures ferrées étaient identifiés dans le plan de mobilisation validé par la région et les départements le 30 septembre 2010. Ce sont les deux seuls à ne pas apparaître dans le document présenté aujourd’hui. Il est indispensable pour nous qu’ils continuent à faire partie intégrante du plan de mobilisation, et que les études, déjà démarrées pour la ligne 1, et à démarrer au plus vite pour la ligne 10, avancent au meilleur rythme. » De même, alors qu’une large place est faite au prolongement du RER E à l’ouest, le document n’évoque pas le schéma de secteur du RER E à l’est et de la ligne P du Transilien. Le Conseil général du Val-de-Marne, avec d’autres conseils généraux de l’est francilien, a alerté à plusieurs reprises sur le fait qu’un prolongement du RER E à l’ouest n’était envisageable que si des investissements étaient réalisés dans le même temps sur sa partie est. Un schéma de secteur du RER E à l’est et de la ligne P du Transilien a été préparé par RFF et la SNCF en lien avec le STIF. Il est en voie de finalisation, et devrait être approuvé dans les prochaines semaines par le Conseil d’administration du STIF comme le schéma directeur du RER B sud. Ce schéma de secteur du RER E à l’est et de la ligne P inclut les investissements indispensables pour que le RER E puisse fonctionner de façon satisfaisante à l’avenir. Pour le Conseil Général du Val-de-Marne, il est indispensable que ce projet avance au même titre que tous les autres schémas directeurs de lignes RER. Un RER E prolongé à l’ouest sans investissements à l’est offrirait une qualité de service dégradée sur l’ensemble de la ligne. Par ailleurs, les annonces sont très peu détaillées en ce qui concerne les transports en commun en sites propres et les TZen. De nombreux projets sont engagés dans le Val-de-Marne comme le Tzen5, est-TVM, Altival, le TCSP Sénia-Orly, … Il est nécessaire que d’autres partenaires financiers, dont l’Etat, viennent aider les collectivités, région et départements, qui pour l’instant financent seules ces projets majeurs. L’absence d’engagements de l’Etat ou d’autres partenaires à ce jour est un problème de fond qui doit être résolu. A l’initiative de Christian Favier, un groupe de travail rassemblant des élus franciliens de toutes sensibilités politiques s’est réuni ces dernières semaines pour identifier de nouvelles pistes de financements des transports collectifs en Ile-de-France. Il en a défini plusieurs qui sont politiquement consensuelles, comme une taxe additionnelle à la taxe de séjour, une modernisation de la part de la taxe locale sur les bureaux concernant les surfaces de stationnement et la contribution du transport aérien. Ces propositions sont susceptibles de mobiliser plusieurs centaines de millions d’euros par an. Afin que tous les projets d’investissements de transports collectifs avancent au bon rythme, tant projets ferrés que sites propres bus et Tzen, il est justifié de mettre en place ces ressources nouvelles."

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Communiqué de la Coordination de vigilance du GHU H.Mondor/A.Chennevier

Je vous fais part du dernier communiqué de presse de la Coordination de vigilance du GHU Henri Mondor de Créteil.

"La Coordination de vigilance du GHU Henri Mondor, après plusieurs courriers a eu une réponse positive à sa demande d’audience auprès de Mme la Ministre de la santé.

Ce lundi 7 janvier, plusieurs membres du cabinet et des représentants de l'ARS IDF ont reçu une délégation de notre coordination composée de représentants des usagers, de l'intersyndicale CFDT-CGT-SUD Santé, et de Messieurs O.Capitanio, conseiller général de Maisons-Alfort, représentant le député-maire M.Herbillon, et de P.Douet, maire de Bonneuil, conseiller général chargé de la santé, président de la conférence de territoire, représentant de C.Favier, président du Conseil général et sénateur du Val de Marne.

Cette rencontre a permis au représentant de la Ministre en présence de l'ARS, de confirmer le maintient des 4 services de chirurgie cardiaque de l'AP-HP en IDF, dont celui du GHU H.Mondor . Notre Coordination se félicite de ce résultat après plus de deux ans d'un dur et opiniâtre combat qui a rassemblé tout un département - et ses voisins- associant plus de 100000 pétitionnaires à cette exigence enfin reconnue comme légitime par les autorités sanitaires, et validée par deux enquêtes IGAS.

Nous avons aussi fait entendre au Ministère, qu'un tel acquis n'avait de sens que si l'ARS et le Ministère donnaient à l’Hôpital Mondor, les moyens humains et matériels indispensables à la pérennisation de l'activité de ce service et à sa qualité. A savoir un poste de PU-PH et un bâtiment incluant la Réanimation, les Blocs et la Biologie (R2B).

Nous avons fait, par ailleurs, entendre et apprécier l'importante implication des personnels dans la valorisation de l'Hôpital, sans aucune réciprocité, à ce jour, de moyens de l'AP-HP.

Nous avons enfin souhaité la mise en place d'une véritable démocratie sanitaire dans la prise des décisions par l'ARS et leur mise en œuvre. Nous avons rappelé, qu'à ce jour ni M. Evin, ni Mme Faugere n'avaient daigné recevoir notre Coordination. Nous avons souligné que dans le Val de Marne, comme dans bien d'autres collectivités y compris la Région, le PRS IDF n'avait pas été approuvé.

Le Cabinet nous a assuré, à l'issue de cette réunion, qu'il avait entendu l’acuité de nos revendications. Il a formulé l'exigence auprès de l'ARS que notre Coordination soit associée aux choix qu'elle sera amenée à proposer, dans le semestre, au Ministère pour les projets d’investissement hospitalier. Il a souhaité que celui de Mondor puisse faire parti des projets prioritaires, malgré un cadre budgétaire contraint imposé aux ARS par le PLFSS 2013.

La Coordination se félicite donc des avancées obtenues par son action rassemblée et rassembleuse, mais continuera à exercer sa vigilance et à faire valoir les besoins du GHU, notamment dans les prochaines réunions avec l'ARS et l'AP-HP, car nous ne lâcherons ni sur le poste de PU-PH, ni sur le projet R2B.

La prochaine réunion de la Coordination qui se tiendra le lundi 21 janvier à 12h30, à Mondor, fera des propositions dans ce sens.

Créteil le 8/01/2013 ………………………………...Contact presse : Dr Fabien Cohen, 06 07 28 50 22"

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Mobilisation à Pablo Picasso, on ne lâche rien !

Les enseignants du lycée Pablo Picasso sont en grève reconductible depuis la rentrée à 75% et « une classe ouverte » s’est tenue le 7 septembre sur le parvis du lycée. Enseignants, parents d’élèves, élèves et élus nous demandons l’ouverture d’une 11ème classe de 2nde.

C’est une situation scandaleuse à l’heure où le nouveau gouvernement en place s’est engagé à donner des moyens à l’éducation. Nous devons rester fermes sur nos attentes locales et nationales pour mettre un stop à l’accroissement des inégalités sociales, scolaires et territoriales que nous connaissons depuis 2007.

Ainsi, tout comme mon collègue Gilles Saint-Gal, Conseiller général du canton Est, et Jean-François Voguet notre Maire, je me suis adressée au Recteur pour demander l’ouverture de cette classe et je me joindrai aux mobilisations à venir. Vous pouvez compter sur ma détermination et mon soutien !

Retrouvez le courrier envoyé ce jour en cliquant sur ce lien.

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Pour la desserte directe en métro entre Champigny et Val de Fontenay, la mobilisation continue !

Après 4 années de concertation et après les débats publics autour du Grand Paris et Arc express, 80 % du tracé Orbival, de Bagneux à Champigny sur Marne ont été validé par le protocole d’accord entre l’Etat et la Région.

L’engagement et la mobilisation des forces politiques, économiques et associatives dans leur diversité au sein de l’association « Orbival, un métro pour la banlieue » a porté ses fruits.

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

La mobilisation continue !

Le bras de fer engagé avec l’ARS et la direction de l’AP-HP pour exiger que la décision de fermer le service de chirurgie cardiaque de l’Hôpital Henri Mondor soit définitivement rapportée ne cesse de se tendre. Malgré les multiples interpellations et après des mois de silence, Claude Evin a daigné enfin répondre au député-maire, Michel Herbillon, et a accepté le 14 mars dernier une table ronde avec l’ensemble des parlementaires du département et le président du Conseil général.

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Une carte pétition dans les 580 000 foyers val-de-marnais pour empêcher la fermeture du Service de chirurgie cardiaque de l’hôpital Henri Mondor à Créteil

Lundi 14 mars, Christian Favier, Président du Conseil général, a participé avec des parlementaires du Val-de-Marne de toutes sensibilités, à la rencontre, avec Claude Evin, Directeur général de l’ARS Ile-de-France, Mireille Faugère, Directrice générale de l’AP-HP portant sur l’avenir du service de chirurgie cardiaque du CHU Henri Mondor à Créteil. Ces derniers persistent et signent leur volonté de fermer dans les plus brefs délais le service de chirurgie cardiaque de H.Mondor et ce, malgré les 20 000 pétitions déjà signées. Un communiqué du Président dénonçant le démantèlement du service public et la remise en cause de la qualité des soins est paru hier.

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

La mobilisation pour la défense du service de chirurgie cardiaque de l'hôpital H.Mondor continue !

C’est un véritable bras de fer, qu’usagers, élu-es, hospitaliers et universitaires ont décidé d’engager avec l’ARS (l’Agence Régionale de santé) contre la fermeture service de Chirurgie Cardiaque du CHU Henri Mondor de Créteil, le seul de l’Est Parisien. Suite à cette annonce faite part Claude Evin, Directeur de l’ARS, il y a plus d’un mois, un rassemblement de 5OO personnes devant l’hôpital le 10 février avait déjà marqué fortement le désaccord massif des personnels de santé et de la population.

Depuis, le 22 février dernier, une manifestation de plus de 6OO personnes s’est déroulée avec succès, allant de l’hôpital H.Mondor à la Préfecture pour y déposer les 11 600 pétitions déjà récoltés et demander l’appuis du Préfet dans notre demande de rendez-vous au Ministre de la Santé, X.Bertrand. La coordination de défense du service de chirurgie cardiaque de l’hôpital H.Mondor, dont je fais partie, réclame l’organisation d’une table ronde sur le devenir de ce service et plus largement de l’établissement dans sa globalité.

Une nouvelle étape dans la mobilisation est sur le point d’être franchie.

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

L'ADECR94 solidaire des magistrats en colère

"Quand on laisse sortir de prison un individu comme le présumé coupable sans s’assurer qu’il sera suivi par un conseiller d’insertion, c’est une faute. Ceux qui ont couvert ou laissé faire cette faute seront sanctionnés, c’est la règle". C’est, mots pour mots, ce qu’ a déclaré Nicolas Sarkozy, le 3 février dernier en visite au commissariat central d’Orléans devant des policiers et gendarmes réunis pour l’occasion.

Les autorités publiques font porter la responsabilité d’un drame mis au devant de la scène aux magistrats. Ces derniers ont pourtant déjà plusieurs fois tirés la sonnette d’alarme face aux attaques répétées de l’Etat à l’égard de notre système de protection judiciaire, pour lequel le gouvernement ne cesse de diminuer les moyens.

Comment imaginer que les professionnels puissent exercer correctement leurs missions de justice et de suivi des personnes condamnées, alors même qu’ils sont de plus en plus contraints par des moyens structurels en chute libre ?

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Prochains rendez-vous


- Tous les mercredis de 17h à 19h sans rendez-vous à l'hôtel de ville je vous accueille à mes permanences à l'Hôtel de ville
- Lundi 22 avril : Cérémonie "Ancrage du CNRS en Val-de-Marne"
- Les 25 et 26 avril : visite de Christian Favier à Villecresnes
- Mercredi 1er Mai : Fête du Travail
- Dimanche 5 Mai : Manifestation pour une 6ème République

Pétitions

Blog des blogs