C'est avec tristesse et émotion que j'ai appris la disparition de Raymond Aubrac ce matin. Mes pensées premières vont, comme Christian Favier, Président du Val-de-Marne et Sénateur, à ses proches. Je me joins à lui dans son souhait "que la République puisse rendre à celui qui a côtoyé Jean Moulin, Charles de Gaulle, Hô Chi Minh et Arthur London tout l’hommage qui lui est dû. " Je vous invite à trouver ci-dessous l'intégralité de son communiqué.