Bienvenue sur le blog de
Liliane Pierre

Mot clé - Démocratie

Fil des billets - Fil des commentaires

Communiqué du Groupe des Conseillers généraux Front de gauche du Val-de-Marne

Nous marcherons, le 5 mai à Paris, contre la finance et l’austérité et pour une sixième République !

En participant et en appelant à participer à la marche citoyenne contre la finance et l’austérité et pour une Sixième république, le 5 mai, nous, Conseillers généraux Front de Gauche du Val-de-Marne voulons contribuer à faire de ce rassemblement un temps fort de la mobilisation de toutes celles et ceux qui ont mis leur espoir de changement dans le vote à gauche à l’élection présidentielle.

Dans l’accélération de la crise sociale et politique, nous pensons que de telles initiatives permettent aux inquiétudes et aux colères de plus en plus sensibles dans notre société de déboucher collectivement sur l’espoir et la transformation sociale.

Aujourd’hui, dans un climat de défiance et de dégout croissants envers le système politique, une véritable refondation démocratique et sociale du pays s’impose. Au fil des années et des révisions constitutionnelles depuis 1958, la Vème république n’a cessé de renforcer le pouvoir et la personnalisation du Président de la République, sans pour autant se donner les moyens de faire face à la domination croissante de la finance et au relai de ses exigences de plus en plus prégnantes au niveau européen.

Pour sortir de cette dangereuse spirale, il faut donner plus de pouvoir à la souveraineté du peuple, seule apte à porter l’intérêt général contre les logiques de l’argent et les pouvoirs des oligarchies. Il est temps que des choix véritablement démocratiques fondent une nouvelle République !

Nous pensons aussi que cette marche citoyenne aidera à promouvoir une conception novatrice de la décentralisation, favorable au service public et à la démocratie locale, au moment où s’engage au Parlement le débat sur le projet gouvernemental de réforme territoriale. Cela passe notamment par la valorisation et non l’affaiblissement ou l’effacement de la commune et du département qui sont incontestablement des collectivités qui comptent dans la vie quotidienne des habitants et pour le développement des territoires. En atteste le budget départemental 2013 qui exprime une nouvelle fois, à contre-courant des politiques d’austérité, une ambition forte pour la décentralisation et les vals de marnais.

C’est pourquoi, nous appelons les forces de gauche, écologistes et du mouvement social, toutes les citoyennes et les citoyens qui partagent ces ambitions et ces objectifs, et qui sont attachés à la justice et l’égalité, à marcher avec nous le 5 mai à 13h30, Place de la Bastille.

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Échec du référendum en Alsace : le gouvernement doit tenir compte de l’attachement des citoyens à leurs collectivités locales.

Retrouvez ci-après le communiqué de Christian Favier, Sénateur et Président du Conseil général du Val-de-Marne.

"Les tenants d’un chamboulement des collectivités locales viennent ce week-end, avec le rejet du référendum sur la fusion des départements et de la région Alsace, de se faire infliger un cuisant échec par les citoyens. En effet le souhait, exprimé à l’époque, par Nicolas Sarkozy, d’adapter les collectivités locales aux volontés des puissances financières est rejeté. Ce résultat est porteur d’un triple enseignement :

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Communiqué de la Coordination de vigilance du GHU H.Mondor/A.Chennevier

Je vous fais part du dernier communiqué de presse de la Coordination de vigilance du GHU Henri Mondor de Créteil.

"La Coordination de vigilance du GHU Henri Mondor, après plusieurs courriers a eu une réponse positive à sa demande d’audience auprès de Mme la Ministre de la santé.

Ce lundi 7 janvier, plusieurs membres du cabinet et des représentants de l'ARS IDF ont reçu une délégation de notre coordination composée de représentants des usagers, de l'intersyndicale CFDT-CGT-SUD Santé, et de Messieurs O.Capitanio, conseiller général de Maisons-Alfort, représentant le député-maire M.Herbillon, et de P.Douet, maire de Bonneuil, conseiller général chargé de la santé, président de la conférence de territoire, représentant de C.Favier, président du Conseil général et sénateur du Val de Marne.

Cette rencontre a permis au représentant de la Ministre en présence de l'ARS, de confirmer le maintient des 4 services de chirurgie cardiaque de l'AP-HP en IDF, dont celui du GHU H.Mondor . Notre Coordination se félicite de ce résultat après plus de deux ans d'un dur et opiniâtre combat qui a rassemblé tout un département - et ses voisins- associant plus de 100000 pétitionnaires à cette exigence enfin reconnue comme légitime par les autorités sanitaires, et validée par deux enquêtes IGAS.

Nous avons aussi fait entendre au Ministère, qu'un tel acquis n'avait de sens que si l'ARS et le Ministère donnaient à l’Hôpital Mondor, les moyens humains et matériels indispensables à la pérennisation de l'activité de ce service et à sa qualité. A savoir un poste de PU-PH et un bâtiment incluant la Réanimation, les Blocs et la Biologie (R2B).

Nous avons fait, par ailleurs, entendre et apprécier l'importante implication des personnels dans la valorisation de l'Hôpital, sans aucune réciprocité, à ce jour, de moyens de l'AP-HP.

Nous avons enfin souhaité la mise en place d'une véritable démocratie sanitaire dans la prise des décisions par l'ARS et leur mise en œuvre. Nous avons rappelé, qu'à ce jour ni M. Evin, ni Mme Faugere n'avaient daigné recevoir notre Coordination. Nous avons souligné que dans le Val de Marne, comme dans bien d'autres collectivités y compris la Région, le PRS IDF n'avait pas été approuvé.

Le Cabinet nous a assuré, à l'issue de cette réunion, qu'il avait entendu l’acuité de nos revendications. Il a formulé l'exigence auprès de l'ARS que notre Coordination soit associée aux choix qu'elle sera amenée à proposer, dans le semestre, au Ministère pour les projets d’investissement hospitalier. Il a souhaité que celui de Mondor puisse faire parti des projets prioritaires, malgré un cadre budgétaire contraint imposé aux ARS par le PLFSS 2013.

La Coordination se félicite donc des avancées obtenues par son action rassemblée et rassembleuse, mais continuera à exercer sa vigilance et à faire valoir les besoins du GHU, notamment dans les prochaines réunions avec l'ARS et l'AP-HP, car nous ne lâcherons ni sur le poste de PU-PH, ni sur le projet R2B.

La prochaine réunion de la Coordination qui se tiendra le lundi 21 janvier à 12h30, à Mondor, fera des propositions dans ce sens.

Créteil le 8/01/2013 ………………………………...Contact presse : Dr Fabien Cohen, 06 07 28 50 22"

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Le peuple « mal-traité », ils ont osé !

recto

Ce mardi 9 octobre 2012, les parlementaires ont adopté à l’Assemblée Nationale le pacte budgétaire européen instaurant « la règle d’or » d’équilibre budgétaire avec 477 voix POUR, 70 voix CONTRE, et 21 abstentions. Ainsi les 70% de Français qui souhaitent être consultés par voie de référendum sur ce pacte, dont l’application aura des conséquences sur leur avenir, n’ont pas été entendus, ni même les 80 000 citoyens qui ont défilé le 30 septembre à Paris. La démocratie a aujourd’hui véritablement été mise à mal, c’est un très mauvais signe envoyé par le gouvernement. L’impact du traité budgétaire sur les collectivités est lourd de conséquences pour les financements de la protection sociale et pour le principe de libre administration des collectivités territoriales. Dans notre département plus d’une centaine de personnalités, syndicalistes, responsables associatifs, élu(e)s, acteurs de la vie culturelle et sportive de diverses sensibilités politiques s’est également exprimée pour la tenue d’un referendum. L’adoption du traité Sarkozy/Merkel a donc été réalisée grâce à une large majorité UMP/PS, seuls le groupe Groupe de la gauche démocrate et républicaine (Front de Gauche) et une grande partie du groupe EELV ont voté contre. Si la démocratie, l’exigence du peuple a été honteusement bafouée, rien n’est gravé dans le marbre. Les élu(e)s Front de Gauche du Conseil général du Val-de-Marne n’entendent pas baisser les bras. Ils vont s’employer dans les jours qui viennent à continuer de combattre ce traité de super austérité qui va à l’encontre des besoins des peuples européens, et à promouvoir les choix pour une autre Europe. Une Europe de la justice sociale privilégiant la relance économique par la croissance, la relance de l’emploi par l’investissement et la recherche.

Tout ne fait que commencer, une Europe solidaire, écologique est démocratique est possible !

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Pour le service public et la démocratie locale

Dans le Val-de-Marne comme partout dans le monde, des bouleversements sont en cours, les choses bougent, les peuples se dressent contre des systèmes qui ne leur conviennent plus. L’implication des citoyens dans la vie de la cité nous semble essentielle pour faire vivre les valeurs républicaines de partage, de justice, de solidarité et de démocratie qui sont malmenées par un système mondial qui néglige l’être humain.

La réforme des collectivités territoriales menée par le gouvernement traduit une volonté politique d’éloigner les citoyens et les élus locaux des lieux de décision. Pour moi comme pour mes collègues élu(e)s du groupe Front de gauche du Conseil général, la démocratie n’est pas un problème mais une solution. Du local à l’international, la démocratie est vitale pour transformer la société.

Lire la suite...

Partager avec Twitter ou Facebook
 

Prochains rendez-vous


- Tous les mercredis de 17h à 19h sans rendez-vous à l'hôtel de ville je vous accueille à mes permanences à l'Hôtel de ville
- Lundi 22 avril : Cérémonie "Ancrage du CNRS en Val-de-Marne"
- Les 25 et 26 avril : visite de Christian Favier à Villecresnes
- Mercredi 1er Mai : Fête du Travail
- Dimanche 5 Mai : Manifestation pour une 6ème République

Pétitions

Blog des blogs