" Je viens d’apprendre avec beaucoup de tristesse et d’émotion la disparition de Raymond Aubrac. Un grand homme vient de nous quitter. Je veux aujourd’hui, en mon nom et en celui du Val-de-Marne, département tant attaché à ses combats, m’associer à la peine de ses proches et rendre hommage au grand résistant, à l’ami des peuples et à l’homme épris de justice et de paix. Avec Lucie, sa femme, ils incarnaient la résistance à la barbarie nazie, l’engagement et le courage. Ils incarnaient également les idéaux de justice, d’égalité et de démocratie prônés par le programme du Conseil national de la Résistance. Cette mémoire de la Résistance, nous avons toujours eu à cœur en Val-de-Marne d’en prolonger l’expression avec notamment le Musée de la Résistance nationale à Champigny-sur-Marne. Ces dernières années, Raymond Aubrac était de ceux qui s’attachaient à démontrer toute l’actualité de ce programme face à l’entreprise de démolition systématique engagée par la droite. Républicain, progressiste, humaniste, toute sa vie et jusqu’à son dernier souffle, Raymond Aubrac a vécu debout. Les combats qu’il a menés contre le nazisme, contre la colonisation et les guerres coloniales, pour le développement et la coopération témoignent d’une trajectoire humaine hors du commun. Ils constituent un exemple pour nombre de celles et ceux qui ont eu la chance et le bonheur de croiser son chemin. Ces combats représentent l’honneur de la République. J’ai eu cette chance de rencontrer Raymond Aubrac à plusieurs reprises, je garde le souvenir d’un homme juste et chaleureux, le souvenir d’un grand homme. Je suis persuadé que ce souvenir est partagé par toutes celles et tous ceux, lycéens, collégiens, enseignants auxquels il s’est à de nombreuses reprises adressés dans notre département pour leur faire part de sa vie, de son expérience mais aussi pour parler avec eux d’avenir. Je souhaite que la République puisse rendre à celui qui a côtoyé Jean Moulin, Charles de Gaulle, Hô Chi Minh et Arthur London tout l’hommage qui lui est dû. "

Christian Favier Sénateur Président du Conseil général du Val-de-Marne Créteil, le 11avril 2012