Supprimer les départements, c’est éloigner les Val-de-Marnais des lieux de décisions tout en les privant d’actions utiles à tous.

La réduction des dépenses publiques ne peut justifier la disparition de ce qui améliore la vie quotidienne de chacun.

Je me prononce en conséquence :

- contre le projet de suppression des départements, - pour l’organisation d'un débat public sur le renforcement de la décentralisation et de la démocratie locale.